La Fédération belge du Droit Humain

En 1912, une première Loge mixte est créée en Belgique. En 1928, huit Loges se réunissent en une Fédération belge du Droit Humain, introduisant ainsi officiellement un ordre mixte dans la Franc-Maçonnerie belge.

Aujourd’hui, avec plus de 7200 membres travaillant dans 104 Loges francophones, néerlandophones ou bilingues, réparties sur tout le territoire belge, la Fédération belge du Droit Humain constitue numériquement la deuxième Fédération de l’Ordre Maçonnique Mixte International Le Droit Humain.

En Belgique, elle est, en nombre, la deuxième organisation maçonnique et la plus importante organisation mixte.

Elle entretient avec les autres obédiences adogmatiques des relations fraternelles dans le respect des spécificités de chacun. Elle est signataire d’une déclaration commune avec le Grand Orient de Belgique, la Grande Loge de Belgique et la Grande Loge Féminine de Belgique.

Ces Obédiences ont également signé une déclaration avec leurs homologues français: la Fédération française du Droit Humain, le Grand Orient de France, la Grande Loge de France et la Grande Loge Féminine de France.

Elles expriment ainsi leur vision commune de la maçonnerie, le Droit Humain conservant comme spécificités la mixité et l’internationalisme.

Au sein de l’Ordre Maçonnique Mixte International le Droit Humain, la Fédération belge est organisée de manière démocratique et autonome. Les 104 Loges sont représentées au sein d’un organe législatif national, le Convent. Celui-ci se réunit plusieurs fois par an et élit annuellement son organe exécutif, le Conseil National présidé par le Grand Maître National.

Chaque Loge élit annuellement ses officiers dignitaires chargés, sous la présidence du Vénérable Maître, de faire vivre la Loge.

Toutes les Loges travaillent au Rite Ecossais Ancien et Accepté selon des rituels différenciés, reflets de leurs spécificités et préoccupations, formant ainsi une mosaïque soudée, riche de ses différences.

Egalité de l’Homme et de la Femme, autonomie de gestion, organisation démocratique, liberté du Maçon et de sa Loge dans le respect des valeurs maçonniques, internationalisme, ouverture sur les grands problèmes du monde et évolution personnelle par la progression initiatique, voilà ce que le Fédération Belge du Droit Humain s’efforce d’offrir à ses membres.